Florence Benita Florence Benita

Passion Khadi

 

Le Khadi est un tissu filé et tissé à la main en Inde à partir de matières naturelles. (Souvent le coton mais aussi la laine et la soie).

Depuis mon premier voyage, un véritable coup de coeur dans toutes ses versions pour ses jeux de transparence, la trame de son tissage, ses motifs ton sur ton, j’aimerai les collectionner !

Mais il n’est pas qu’un simple tissu, le Khadi est aussi un symbole de révolution et de liberté. Ce type d’étoffe a été mis à l’honneur par Gandhi.

Il utilisa cette nouvelle philosophie de consommation comme une arme contre les Britanniques en rappelant ainsi l’importance des produits manufacturés indiens face à l’importation des produits occidentaux.

Ainsi, par ces productions locales et abordables par tous, Gandhi revendiquait l’indépendance possible de l’Inde en opposition à l’invasion des produits industriels occidentaux.

 

 

Pour répondre à la pure tradition du Khadi, l’étoffe doit avoir été filée dans un rouet et tissée à la main sur métier à tisser.

 

Les matières premières, brutes et naturelles comme le coton, la laine ou la soie sont filées et enroulées en bobines. Une fois les écheveaux créés, les pelotes sont lavées, séchées et parfois nouées avant d’être teintes.

Une fois la teinture faite, les liens qui ligaturent les fils sont détachés. Sous les liens serrés, la teinture n’a pas prise, le fil est teint de manière aléatoire, c’est ce qui rendra le tissu Khadi reconnaissable.  A partir de cette matière première, le fil sera tissé sur métier à tisser manuel.

 

Aujourd’hui, ce tissu traditionnel reste rare. Il n’est produit qu’à très petite échelle dans les régions rurales de l’Inde. La production est souvent récoltée et revendue dans des magasins indiens d’état : les “khadi shops”.

Les produits tissés dans les villages sont souvent utilisés en “lungui” ou “sarong” pour les hommes (rectangle de tissu porté enroulé autour de la taille),  ou en “sari” pour les femmes (tissu parfois de neuf mètres de long utilisé en robe).

On trouve également du linge de maison, des draps, mouchoirs, couvertures ou serviettes. Tous répondent aux mêmes exigences du Khadi.

Cette étoffe ne nécessite aucun traitement chimique, aucune électricité et est entièrement travaillée à la main, dans le respect des artisans qui la travaillent. Ce tissu est écologique et respectueux de l’environnement.

 

Le khadi n’est pas qu’une étoffe, c’est un état d’esprit, une appartenance et une philosophie.

 

La créatrice danoise Bess Nielsen en à fait sa marque de fabrique :

Khadi and Co 82 boulevard Beaumarchais 75011 Paris

 

Je vous recommande ce livre KHADI- TEXTILE OF INDIA par Manuel Bauer, édition Kontrast : https://www.abebooks.fr/9783906729121/Khadi-Textile-India-Manuel-Bauer-3906729125/plp

Partager :

Plus d'articles